couples


Le couple, sa dynamique, sa raison d’être dans la réalité de notre vie actuelle est l’un des plus puissant révélateur de ce qui vit, s’exprime et résonne en chacun.

 

Le couple est l’expression d’une intention de s’unir, d’un besoin de s’unir, d’un élan vers l’autre.

Le couple est lié à l’amour. Amour, force la plus puissante qui dévoile, met à nu, révèle, perturbe parfois…

 

Mais le couple est aussi le projecteur le plus doux et puissant à la fois de tous les schémas, mécanismes conscients et inconscients, conditionnements autour de la notion du lien et de l’amour.

 

Force est de constater que l’institution du couple et du mariage étant mise à mal, le couple s’il désire croître doit devenir un espace d’évolution, de développement, d’union entre soi et l’autre, mais aussi d’union entre les différentes parties qui nous constituent.

 

Être en couple s’est être en résonance, c’est oser l’intime, c’est oser la dimension du partage de la sensualité, de la sexualité.

 

Savons nous encore nous voir ? Garder nos yeux l’un dans l’autre et faire l’expérience de l’intime ? Savons nous encore toucher et être touché ? Mesurons nous encore la préciosité de la présence de l’autre dans notre vie ? Savons nous entendre, écouter, se dévoiler dans toute son innocence et sa vérité ? Allons nous encore oser aimer ? En toute simplicité… ?

 

 

Quand le couple conjugal devient couple parental, nous passons en 1 seconde de 2 à 7 personnes… En effet, il y a l’homme, la femme, les résonnances et schémas du père et de la mère de l’homme, les résonances et schémas du père et de la mère de la femme et l’enfant.

Quand le partenaire voit son partenaire, il hérite immédiatement des filtres de ces schémas parentaux qui n’existaient pas jusqu’alors.

 

Quand le couple devient parent, il s’inscrit aussi immédiatement dans un équilibre déséquilibré au niveau de l’histoire de l’humanité. En effet, depuis les 5’000 ans que l’humanité existe dans sa forme actuelle, tous les enfants on toujours été élevé en groupe. En permanence, plusieurs adultes physiquement présents ont toujours pu et su relayer les parents dans leurs tâches éducatives et ainsi partager les réalités de ceux ci. Aujourd’hui, les parents sont seuls, livrés à eux mêmes, remplis d’une mission hautement importante à leurs yeux, à savoir élever leur enfant mieux ou au mieux tout aussi bien que leurs parents. Elever des enfants à 2 est un déséquilibre vis à vis de l’histoire de l’humanité. La principale victime de ce déséquilibre est alors régulièrement le couple conjugal. Nous nous oublions, nous sommes alourdis par la réalité, par l’ensemble des tâches à remplir… L’amour non nourri, s’étiole, souffre, puis peut être amené à s’éteindre.

 

 

Prendre soin du couple.

Se souvenir que l’amour entre l’homme et la femme est le ciment de ce qui a pu créer cette union, voire cette famille.

Se donner des moyens concrets, réels pour retrouver le chemin vers l’autre, l’entendre, se livrer.

« Re-sentir » ce qui fait qu’un couple est unique ; le toucher, le regard, l’intime.

Prendre soin de l’amour vrai